Réaction presse du 29 novembre 2011
 
Nicolas Sarkozy ferme les yeux sur la réalité du monde agricole

Nicolas Sarkozy, en déplacement aujourd'hui dans le Gers, a qualifié de "sectaires" les écologistes. Celui qui déclarait lors d'une précédente visite au salon de l'agriculture que « l'environnement ça commence à bien faire » considère que les écologistes opposent «l'environnement et les agriculteurs ».

Parce qu'ils ont été les premiers soucieux de la qualité de notre alimentation, les écologistes ont remis très tôt en cause le productivisme agricole. Ce productivisme qui produit des aliments de qualité médiocre et a sacrifié l'emploi dans les campagnes. Le nombre d'exploitations agricoles a encore baissé de 26 % ces dix dernières années.

Qu'a fait la droite contre ce plan social silencieux dans nos campagnes ? Qu'a fait la droite contre les pesticides qui empoisonnent en premier lieu les agriculteurs ? Pourquoi a-t-elle aggravé le problème des algues vertes en Bretagne, en ne voulant pas remettre en cause l'élevage intensif des porcs, qui pollue sans pouvoir nourrir les éleveurs ? Notre système agricole est à bout de souffle, et les agriculteurs en sont les premières victimes. La droite a abandonné celles et ceux qui sont pourtant l'avenir de notre planète.

Nicolas Sarkozy devrait un peu plus penser à nos campagnes, un peu moins à la sienne. Il faut une profonde réforme des aides publiques en faveur des petites fermes, de l’emploi et de l’environnement. Nous voulons soutenir l’installation agricole et éviter les surconcentrations, favorisées depuis années. C'est en soutenant une agriculture de qualité, qu'on la sortira  de l'impasse productiviste.

Cécile DUFLOT, 
Secrétaire nationale